VISION EXOTIQUE

Une nuit, je rêvai d’un grand désert, 

j’imaginai une immense figure, 

scintillantes d’étoiles.

Un cercle de feu, comme un soleil rouge, 

projettant des nuées éparses aux infinis.

            La musique d’un rêve vit naître,

une tortue du temps ténébreux des océans.

À l’Ile où terre, feu et ciel se taisent,

s’avancer seul, fantastiquement au volcan.

O,  ma Terre parralèle à mon Univers  ! 

Et toi, homme marié à ta matière,

en proie aux espaces stellaires,

à ton destin affronteras ta peur,

cloué à jamais dans ton cœur.

Reconnaîteras ~ tu pour toujours cet’Terre   ! 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s